Skip to content

Quelles autorisations sont nécessaires pour la construction d’une pergola ?

4.8/5 - (9 votes)

Dans un monde où l’urbanisation croissante impose des réglementations strictes sur les constructions résidentielles, il est plus que jamais crucial de bien comprendre les démarches légales et administratives nécessaires pour réaliser ses projets de construction d’une pergola. Pour l’installation d’une pergola sur votre propriété, il est nécessaire de se conformer à deux principales procédures administratives : soit une déclaration préalable de travaux soit l’acquisition d’un permis de construire. La nécessité de l’une par rapport à l’autre est influencée par plusieurs facteurs, notamment la conception de la pergola (attachée au mur ou indépendante), les directives spécifiées dans le Plan Local d’Urbanisme (PLU) de votre municipalité, et la taille envisagée de la pergola.

Pourquoi et quand déclarer sa pergola en mairie ?

Les motivations derrière une déclaration à la mairie

La question peut sembler simple, mais elle mérite d’être posée : pourquoi faut-il déclarer son projet de pergola à la mairie ? La réponse est multiple :

  • Assurer le respect du plan local d’urbanisme (PLU) : ce document définit les règles de construction et d’occupation des sols dans une commune ou un territoire.
  • Maintenir l’esthétique du voisinage : une pergola doit s’intégrer harmonieusement à son environnement, surtout dans certaines zones protégées.
  • Sécuriser votre projet : en soumettant votre projet à l’autorité compétente, vous évitez les mauvaises surprises en cas de contestation par un voisin ou une association.

Dans quels cas déclarer sa pergola ?

L’obligation de déclaration ne concerne pas toutes les pergolas. Il convient donc de savoir distinguer quand cette démarche est nécessaire.

Aucune déclaration préalable est nécessaire

  • Vous êtes exonéré d’autorisation si votre pergola a une emprise au sol inférieure ou égale à 5 m² et une hauteur inférieure ou égale à 12 m

Déclaration préalable de travaux nécessaire

  • Si la superficie de la pergola est comprise entre 5m2 et 20 m2
  • Si votre pergola est adossée et que sa superficie ne dépasse pas les 40 m2 dans une zone urbaine dotée d’une PLU
  • Si la superficie totale de votre pergola adossée et de votre maison est inférieure à 150 m2 (quelle que soit la superficie de votre pergola)

Soumission de la demande d’autorisation en mairie

Pour obtenir l’autorisation de construire votre pergola, vous devez soumettre un dossier à votre mairie. Ce dossier doit contenir :

  • Une description détaillée du projet : plans, matériaux utilisés, couleurs envisagées…
  • Un plan de situation du terrain : pour situer précisément l’emplacement prévu pour la pergola.
  • Un plan de masse : ce document représente toutes les constructions présentes sur le terrain et leur implantation.

Une fois le dossier déposé, la mairie dispose généralement d’un mois pour examiner votre demande. Elle peut soit donner son accord directement, soit demander des informations complémentaires. En cas de refus, elle doit justifier sa décision. Toutefois, même si vous avez obtenu l’accord de la mairie, sachez que votre projet sera soit soumis à une déclaration préalable ou même à un permis de construire.

Lire plus  Pergolas pas chères : achat malin ou erreur à éviter ?

Maintenant que nous avons identifié les cas où une déclaration de pergola est nécessaire, il est essentiel de comprendre plus en détail la réglementation relative aux permis de construire pour ces structures.

Règlementation relative aux permis de construire pour pergolas

 

Le cadre légal des permis de construire

Le Code de l’urbanisme français encadre précisément le processus d’obtention d’un permis de construire. Il définit les critères qui rendent ce document obligatoire, notamment :

  • L’emprise au sol : un permis de construire est nécessaire si votre projet a une emprise au sol supérieure à 40 m². Le seuil passe à 20 m² dans certaines zones urbaines.
  • La modification du nombre de niveaux : si votre projet modifie le nombre d’étages du bâtiment existant, vous devez alors demander un permis de construire.

Réglementations spécifiques aux pergolas

Certaines spécificités s’appliquent aux pergolas, notamment en termes d’implantation et d’esthétique. Notamment :

  • La pergola doit être installée à une distance minimale de la propriété de vos voisins
  • Elle doit respecter les règles d’urbanisme locales, qui peuvent varier en fonction des zones (centre-ville, zone protégée, etc. ).

Synthèse sur la déclaration préalable et le permis de construire d’une pergola

Type de pergola Aucune déclaration Déclaration Préalable Permis de construire
Autoportée ≤ 5 m² d’emprise au sol et 12 m de hauteur. > 5 m² ≤ 20 m² > 20 m²
Adossée ≤ 5 m² d’emprise au sol et 12 m de hauteur. > 5 m² ≤ 20 m² > 20 m² (et > 40 m² si PLU)
Démontable ≤ 3 mois d’installation par an. Non applicable Non applicable
Zone protégée Démontable et ≤ 15 jours d’installation par an. Applicable Applicable

Mais au-delà des autorisations, avez-vous pensé à l’impact d’une pergola sur la fiscalité et la surface de plancher ?

Pergolas : impact sur la taxe foncière et la surface de plancher déclarée

Influence sur la taxe foncière

L’ajout d’une pergola fixe à votre propriété peut augmenter la valeur locative cadastrale, ce qui constitue la base de calcul de votre taxe foncière. Cette augmentation est due au fait que la pergola est considérée comme une amélioration de la propriété, qui pourrait potentiellement augmenter sa valeur sur le marché et donc les taxes correspondantes. La construction d’une pergola fixe est vue comme un investissement permanent qui augmente la surface habitable ou utilisable de la propriété.

À l’inverse, une pergola démontable, souvent considérée comme une structure temporaire, ne modifie généralement pas la valeur locative cadastrale. Elle n’entraîne pas de hausse de taxe foncière, car elle peut être enlevée sans altérer de manière permanente la structure ou le terrain.

Lire plus  Comment choisir le bon modèle de pergola bioclimatique rétractable ?

Impact sur la surface de plancher

En droit de l’urbanisme, la surface de plancher représente la superficie totale des planchers de toutes les constructions fermées et couvertes, après déduction de certaines surfaces. Une pergola pourrait être incluse dans ce calcul si elle est fermée sur tous les côtés et construite sur une base solide, car elle est alors considérée comme un espace potentiellement habitable. Cela est particulièrement pertinent si la pergola est attachée à la maison ou construite avec des matériaux durables.

Il est important de noter que les pergolas bioclimatiques, équipées de systèmes pour ajuster l’exposition au soleil et aux intempéries, pourraient également affecter la surface de plancher en raison de leurs caractéristiques structurelles spécifiques.

Fiscalité et pergola bioclimatique

Investir dans une pergola bioclimatique peut impliquer un coût initial plus élevé, mais cet investissement peut offrir des bénéfices à long terme, notamment en matière de fiscalité. Les pergolas bioclimatiques, grâce à leur conception permettant une meilleure efficacité énergétique, peuvent être éligibles à des avantages fiscaux tels que le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE). Ces avantages sont destinés à encourager l’adoption de solutions respectueuses de l’environnement, ce qui peut compenser le coût initial par des économies d’énergie et une réduction de la charge fiscale.

Quelles sont les conséquences du non-respect des obligations légales ?

Sanctions administratives

Si vous ne respectez pas les règles d’urbanisme ou si vous construisez sans autorisation, vous pouvez être sanctionné. Les amendes peuvent être importantes et vous risquez l’obligation de démolir votre pergola.

Risques en termes de responsabilité civile

Au-delà des sanctions administratives, si votre pergola engendre un préjudice à autrui (par exemple, par son ombre), vous pourriez être tenu responsable et ainsi encourir une action en justice.

Nous venons donc de parcourir ensemble toutes les étapes nécessaires à la réalisation de votre projet de pergola : depuis la compréhension des raisons de faire une déclaration en mairie jusqu’aux sanctions encourues en cas de non-respect des règles, en passant par les spécificités propres aux pergolas bioclimatiques. Ce parcours nous invite à retenir que chaque projet architectural nécessite rigueur et respect des lois pour se concrétiser sereinement. Toujours garder à l’esprit que ces démarches, bien que parfois longues et fastidieuses, garantissent une meilleure intégration de votre projet dans son environnement et vous évitent des problèmes ultérieurs.

Nos autres articles

Conseils déco pour une véranda cosy

Conseils déco pour une véranda cosy

Sélectionner avec soin les matériaux, les palettes de couleurs et les ornements est essentiel pour styliser
Transformer un balcon en véranda

Comment transformer un balcon en véranda ?

Dans le département du Var, particulièrement dans des villes densément peuplées comme Toulon, Bandol, et Sanary-sur-Mer,

Les questions à se poser pour choisir sa pergola de jardin

Dans le monde de l’aménagement extérieur, il est un élément qui a su gagner les cœurs
Call Now Button